Dis papa, ça veut dire quoi « se faire prendre pour un jambon » ?

Et bien fiston, c’est très simple. 

Tu connais forcément ces programmes de « marques partenaires », qui te promettent des avantages dans tes enseignes favorites. En général, on ne va pas se mentir, c’est de la banane.

En creusant deux minutes, tu découvres vite qu’au final, tu auras 5% de réduction sur le troisième article acheté. Super… Pas intéressantes pour le consommateur, radines, bourrées de conditions… Ces opérations sont calamiteuses.  Sous couvert de « fidélisation commerciale », le truc ne fait même pas bien semblant d’être attractif.

Alors oui, c’est vrai

Bernard, le génie commercial qui bosse sur l’opération au siège depuis 6 ans, est déçu. Personne ne souscrit à son offre, pourtant diablement alléchante. Les chiffres ne mentent pas, et sont cruels : tout le monde s’en cogne de ses offres-fidélité-en-or. Alors il geint dans son bureau, les bras ballants et les yeux rougis, sa Pasta Box à laquelle il n’a pas touché qui refroidit devant lui. Comme l’intérêt des jeunes pour son offre.

Tu devrais lui dire, toi

Bernard, ne le prends pas mal, mais je ne rentre pas en transe pour 5% de réduction dans une enseigne foireuse où je ne vais jamais. Et je ne suis pas hystérique à l’idée d’accumuler des points de fidélités valables à partir de 150 euros d’achat, hors nouveauté et seulement les années bissextiles. Respecte-moi, Bernard, à défaut de te respecter toi-même.  Mon grand-père disait souvent : « Je veux bien qu’on se foute de ma gueule, mais si on le fait bien. » Le sage homme avait bien compris.

Car après tout, fiston, qu’est-ce qui compte dans la gestion d’un budget ? 

Sortir moins d’euros ou en faire rentrer de nouveaux ? Quand le chanteur-philosophe Jul chante : « Donnez, do-do-donnez moi de la moulaga », à quoi pense-t-il, à ton avis ? A économiser 2 balles cinquante sur le liquide de refroidissement de sa bagnole ? Non, bien sûr. A faire rentrer de la plata, tout simplement.

Et ça, Pixpay la néobanque pour les ados l’a bien compris

On ne vous la fait plus, vous les nouveaux. Voilà pourquoi le programme Pix&Love a tout compris : des deals généreux (en moyenne +10%), concrets, sur des marques que vous consommez vraiment, vous les djeun’s.  A savoir que quand tu paies chez les marques partenaires avec ta carte Pixpay, des euros te sont reversés sur ton compte, que tu peux ensuite dépenser où tu veux, ou épargner. Tu vas chez Mac Do, 5% du prix de ton menu t’est reversé. Tu veux te mettre bien chez Citadium ? C’est 10% du montant de tes achats qui reviennent sur ton compte. Et c’est pareil chez les marques les plus cools et vraiment utiles au quotidien. Envie de changer de smartphone ? Go chez Back Market, les boss du reconditionné. Envie de conduire ton vieux père à l’EPHAD ? Fonce chez Ornikar, la meilleure façon de passer son permis. Tu veux passer un concert peinard avec tes potes sans penser à ta mère qui t’attend déjà sur le parking car elle « préférait anticiper les bouchons » ? Rentre avec Kapten, l’app de VTC qui prend soin de toi.

Et j’en passe.

Non vraiment, il n’y a pas mieux, fiston. Fonce.

 

Cet article vous a plu ?
Partagez-le :

8

Pour ne manquer aucun nouvel article, renseignez votre adresse mail :

d