Les 4 signes irréfutables que votre ado devient grand - Pixpay
Retour Conseils et astuces

Les 4 signes irréfutables que votre ado devient grand

27 novembre 2019
par Guillaume Rech-Bieber
 Guillaume Rech-Bieber
couple se tenant la main sur une place au soleil

Attention, danger !

Il veut des vêtements de marque.

Petits, ils n’en ont absolument rien à foutre de comment ils sont habillés. Ils s’en remettent entièrement à nous quant à leurs choix vestimentaires. Budget, aspect (à moins de quelques exceptions particulièrement grotesques), ils n’ont pas d’avis ni d’envie en la matière. Mais une fois au collège, attention. Ces petits salauds découvrent la notion de look, souvent inhérente au besoin de s’affirmer en tant que jeune cool. Ce n’est pas seulement un caprice, c’est une étape de construction sociale importante.

En attendant, il ne supporte plus d’être mal sapé, sous peine de se faire charrier ou de ne pas plaire. Et vas-y que ça part en Nike, Adidas, Fila, et autres marques chères aux jeunes. Et chères pour les parents. Car qui c’est qui va raquer pour tout ça ? C’est vous bien sûr !

IL PEUT ÉVOLUER SEUL.

C’est un step énorme dans la vie quotidienne, la sienne comme la vôtre. À l’évidence, l’enfant n’en est plus vraiment un, et aime désormais rester seul pendant des heures dans sa chambre, sans être dérangé si possible. Qu’y fait-il ? Joint et porno ? Possible, mais plus probablement jeux vidéo et réseaux sociaux.

En tout cas, il est dans son monde, il n’a plus besoin, ni envie de vous avoir dans les pattes. Sympa. Il se met même à avoir des hobbys et des passions non-suggérés par vous. Pareil pour les transports, qu’il peut et veut désormais prendre seul. À vous de vous adapter à cette nouvelle autonomie retrouvée, sans vous faire bouffer par l’angoisse parentale.

IL VOUS BRAVE !

Non, vous ne rêvez pas. Pendant que vous l’engueuliez, l’enfant n’a pas baissé les yeux, comme d’ordinaire. Au contraire, il vous fixe droit dans les yeux, comme une mauvaise petite teigne, et vous répond avec une insolence sidérante. Bravache, il refuse même de filer dans sa chambre comme ordonné, et vous tient tête avec un aplomb déconcertant.

Ça y est, ce gosse a pris des ailes, il a pris la confiance, et se risque à la confrontation. Aïe. Hélas, aucun parent n’y coupe. La rébellion, souvent passagère, est une étape de sa construction en tant qu’individu. Ne soyez pas trop dur, sauf s’il vous insulte ou veut se battre avec vous. Là, c’est non.

IL SORT AVEC QUELQU’UN !

C’est encore un passage obligé, et probablement une des pilules les plus dures à avaler. Oui, votre bébé, votre petit poupou, roule désormais des grosses galoches à un autre ado, c’est la vérité toute crue. Il pelote et se fait peloter, totalement gorgé de sève hormonale incandescente. Ça s’appelle la puberté, et ça va vous amener toutes sortes d’emmerdes, soyez-en sûr.

Car outre les rapports physiques, l’ado va également se révéler très sentimental, limite drama queen, concernant ses relations amoureuses. Les premiers amours sont vécus très intensément, alors un conseil, ne vous moquez jamais de ses amourettes, SUJET SENSIBLE.

Allez, bonne chance !